Le Porto ou l’histoire d’un grand vin

Pendant près de deux millénaires, sur les coteaux de schiste de la vallée du Douro, s’est fabriqué un vin exceptionnel. Plus qu’un don de la nature, le vin de Porto constitue dans son essence même, dans sa densité historique, un véritable patrimoine culturel de travail et d’expériences, de connaissance et d’art, que plusieurs générations successives ont contribué à alimenter. Le vin de Porto était un produit clé de l’économie nationale, incarnant déjà ce qu’il y a de plus portugais à travers le monde. Les vestiges de cuves et d’amphores de vins, trouvés ici et là dans la région du Douro, remontent jusqu’aux IIIe et IVe siècles de notre ère.

Toutefois, ce n’est que dans la seconde moitié du XVIIe siècle, avec l’essor de la viticulture du Douro et la croissance rapide de l’exportation des vins, qu’apparaît la désignation “vin de Porto”. Et c’est en septembre 1756 qu’est créée la Compagnie Générale de l’Agriculture des Vignes du Haut-Douro qui garantit la qualité du produit (prévention contre les fraudes, stabilisation des prix), en fonction du cadastre foncier. Au XIXe siècle, le vin de Porto était connu et reconnu. Dès 1851, on pouvait trouver du vin de Porto dans le monde entier, par le biais des missions diplomatiques portugaises. Son premier importateur est la France. 

 
 

Situation géographique

La région du Douro s’étend d’Ouest en Est, jusqu’à la frontière espagnole dans la Région Nord du Portugal. Entourée par des montagnes, elle bénéficie d’un micro-climat particulier. Les vignobles sont implantés en bordure du Douro et atteignent jusqu’à 600 mètres d’altitude.
La région se divise en trois zones : Baixo Corgo, Cima Corgo et Douro Supérieur. 
Plus on se dirige vers le Nord-Est du Haut Douro, moins sont cultivés les vignobles. Dans la zone du Baixo Corgo, la vigne est la culture dominante, tandis que le Cima Corgo bénéficie des zones les plus fertiles. Dans la région du Douro Supérieur, la vigne n’est présente qu’aux alentours des petits villages ou sur des surfaces récemment plantées.

Les Atouts de nos Quintas

Un vignoble totalement créé et façonné en surplomb sur différentes anses du Douro, frontière naturelle avec l’Espagne. Avec ses 120 hectares, elle fait partie des dernières grandes créations de vignoble en Europe. Notre vignoble est exclusivement composé de vignes classées « A », situées dans le « Douro Superior », de part et d’autre de Barca d’Alva en plein coeur du parc naturel du Douro International. Cette région spectaculaire est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2001. Le niveau d’exigence garantit la pérennité des sites du Douro. Son terroir schisteux apporte la richesse aromatique et la minéralité des vins de la propriété.

 
 

La géologie et les sols

Le long de la vallée du Haut Douro et de ses affluents, les sols sont essentiellement schisteux et produisent des vins de grande qualité.
Pour en tirer sa quintessence, l’Homme modèle la nature à force de travaux titanesques : formation des sols, désagrégation de la roche ou systématisation du terrain en terrasses… Ce travail est réalisé avec des machines puissantes, parfois même à l’aide d’explosifs. 

 
 

Climat, températures et précipitations

Le micro-climat est méditerranéen avec des températures maximales comprises entre 35°C et 40ºC (juillet-août) et des températures minimales comprises entre -1°C et -2ºC (Janvier). Les montagnes au nord protègent les vignes des vents froids alors qu’à l’ouest, la “Serra do Marão” et la “Serra Montemuro” empêchent l’entrée des masses d’air humide qui arrivent de l’Océan Atlantique.

Le climat se caractérise par une faible pluviosité et des températures qui grimpent au fur et à mesure que l’on s’approche de l’Espagne. Pendant l’été, les variations journalières de températures sont faibles, favorisant une bonne maturation des raisins, avec des pourcentages en sucre équivalents à 12 % Vol Alc, quantité de sucre nécessaire au Vin du Porto, et arrivant jusqu’à 17 % Vol Alc. suivant les années.

 
 

La vigne

Avant la crise phylloxérique à la fin du XIXème siècle, la vigne était plantée :

  • sur  1 ou 2 rangs avec des piquets individuels, séparés par des petits murs de pierre selon des courbes de niveaux pour maintenir sa pente naturelle,
  • ou à l’horizontal, avec une structure en forme de terrasses peu inclinées et des murs de pierres

Ces deux systèmes de plantation dominent encore la région à 75 % malgré de grands efforts de modernisation. La majorité des zones ne peuvent être vendangées de façon mécanique à cause des espacements très étroits et des accès difficiles aux parcelles.

Certaines parcelles sont parfois réaménagées avec plus d’espace entre les rangs afin que le matériel viticole puisse y accéder. Aujourd’hui, les greffons de différents cépages sont choisis selon des certifications sanitaires désormais exigées. 

 
 

L’élaboration du vin de porto

Les vendanges

Elles ont lieu manuellement entre août et octobre

  • Dans les petites quintas, le raisin est récolté dans des petites caisses plastiques rectangulaires d’environ 25 kg qui sont amenées aux cuves par différents moyens de transport.
  • Dans les grandes quintas, le raisin est versé dans des caisses plastiques d’environ 120 kg et transportées par camion

Le foulage aux pieds dans un « lagare »

Autrefois les raisins étaient transportés dans des paniers, pesant de 60 à 75 kilos. Les raisins étaient ensuite déversés dans des « lagares » généralement de granit puis, écrasés et foulés aux pieds par des hommes dont le nombre variait en fonction de la taille du lagare. Le premier foulage appelé « corta » ou coupe durait 4 heures. Repos durant la nuit puis nouveau foulage le lendemain (24 à 36 heures au total). Cette méthode de foulage est encore utilisée aujourd’hui pour les Vintages et les Cuvées de Prestige.

 
   
 

L’esprit du Chef de cave, Antonio Saraiva

Le respect de la qualité a toujours guidé les investissements de la Maison. Rozès continue d’investir dans les vignes et dans les outils de production au cœur de la vallée du Douro.
De ce vignoble au climat contrasté naît ce vin merveilleux connu du monde entier, ce vin qui coule en bouche avec la même sérénité que son fleuve qui a vu grandir ces précieuses grappes exposées comme des diamants sous les rayons du soleil.

Ensuite intervient le travail de l’homme qui doit aller cueillir les grappes. Ces joyaux vont être foulés, vinifiés et enfin stoppés dans leur fermentation par l’ajout d’eau de vie d’origine vinique. Là se trouve la difficulté, il faut savoir apprécier le moment exact où ce moût en pleine fermentation doit être arrêté dans son avancée, c’est le travail de l’homme, son expérience, et surtout son savoir-faire qui permet de valider la réussite d’un grand Porto. 

 
   

Champagne

Provence

Camargue

Portugal

Sparkling Wine

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.